Le Crédit Agricole remet trois trophées pour les associations

Date de l'évènement: 
Vendredi, 26 Février, 2016

Vendredi 26 février (2016), au restaurant La Pomme d'Or, la caisse locale du Crédit Agricole, représentée par Vincent Clec'h, le président et Jean-Marc Trébaol, le directeur, a tenu son assemblée générale en présence de près de 150 sociétaires ou tout du moins participants. Après...

...  une présentation des résultats : 72.069€ de produits (NDLR : pour 96.448€ en 2014), 16.652€ de charges, 11.280€ de charges d'exploitation et 5.372€ d'impôts, soit un résultat de +55.417€ (NDLR : Pour +74.905€ en 2014), se sont succédé plusieurs intervenants. Tout d'abord, Arnaud Douard, le responsable du pôle gestion finance Breton qui a parlé d'un contexte économique "assez particulier et même extraordinaire, avec des taux d'intérêts très bas, des matières premières et l'énergie pétrolière en baisse, l'euro qui a perdu 25% de sa valeur en 2015, un environnement favorable qui permet à la croissance de s'installer…" même s'il faut rester prudent eu égard "au climat mondial", à la Chine, deuxième puissance économique, dont "l'économie est en ralentissement" et à l'emploi, "la croissance de 1,1% est trop basse pour créer suffisamment d'emplois". Ce fut ensuite Magali Jullien, vice-présidente de la Caisse locale de Dinan et administratrice de la caisse régionale des Côtes d'Armor qui est intervenue à propos des statuts du Crédit Agricole, de son engagement sur le territoire et des valeurs portées par sa spécificité de banque mutualiste, puis Jean-Marc Trébaol qui a animé un quizz participatif sur la prévention - tout le monde a gagné ! – et enfin Dominique Bardini, le directeur général du SMITRED Ouest d'Armor, qui a présenté les réalisations, les compétences du Syndicat et livré quelques données statistiques sur les volumes collectés et sur l'impact du SMITRED et de ses prestataires sur l'emploi dans le territoire.

Quatrièmes Trophées de la Vie Locale

"Et maintenant, on va donner un peu de sous à des associations" lance Vincent Clec'h pour engager le dernier volet de cette assemblée : "Les trophées de la vie locales". Comme chaque année depuis 2013, les "Trophées de la Vie Locale" récompensent trois associations ayant mené des actions dans le domaine économique, environnemental, l'insertion sociale, la solidarité, le civisme, le patrimoine, la jeunesse, la culture… (NDLR – Voir article sur la version 2013 : ICI, 2014 : ICI et 2015 : ICI). Cette année, pour cette quatrième édition, ont été récompensés le CCAS de Bégard, l'association "Les amis de la vallée du Perrier" et l'association "Champs Tiers Monde".

Espace bien-être à la Résidence Kreiz-Ker

Jean-Claude Dauphin, le directeur, présente tout d'abord l'EHPAD, dénommé aussi le foyer logements ou la résidence Kreiz-Ker "mais je préfère cette dernière dénomination - la résidence Kreiz-Ker - un établissement qui a quarante ans et qui va prendre un coup de jeunesse avec un projet démarré le 29 février et qui va durer deux ans ; C'est un programme de travaux de 3.5 millions d'euros". Au sein de la Résidence, il y a un espace bien-être dans lequel s'est introduit l'association "Couleurs et Bonne Humeur" (NDLR – Récompensée l'an dernier par ces mêmes Trophées de la vie Locale) pour compléter les animations proposées par la résidence.  "Mais l'espace Bien-être, c'est aussi un espace dédié à la détente et au bien-être qui sera intégré dans la nouvelle salle d'animation dans le cadre du projet de rénovation en cours, expose Marie-Louise Danielle, l'adjointe aux Affaires Sociales pour la Commune. Il apportera à la personne âgée un confort supplémentaire qui facilitera le lien social. Ce nouvel espace permettra aux personnels soignants de prodiguer des soins de confort : coiffure, manucure, pédicure, massages ; IL sera également ouvert aux prestataires intervenant dans la structure tels que les professionnels de la coiffure ou de l'esthétique". Un Trophée de la Vie Locale matérialisé par un chèque de 300€ a été remis au CCAS pour ce projet.

Les Amis de la vallée du Perrier

"S'il est une association bien connue dans le canton, et très ancienne, sur la commune de Kermoroc'h mais aussi sur Landébaëron et Saint-Laurent, introduit le président de la Caisse locale, c'est l'association des Amis de la vallée du Perrier". Elle est représentée ce soir-là, par les présidents Martine Hédou et Hervé Garel. "Créée il y a une trentaine d'années, explique ce dernier, l'association gère et anime trois circuits de randonnée ; Le balisage a été refait par la Communauté de Communes, les circuits sont désormais bien balisés… mais les panneaux ne sont plus à jour ! Ils ont 25 ans et ils doivent être remplacés, les circuits de randonnée ayant été modifiés depuis". Le projet est donc de refaire la signalétique : trois panneaux en tout, les deux de chacun des bouts de la vallée et un dans le bourg de Kermoroc'h. "Je vous invite à y aller en famille ; Ce sont des circuits sympas, avec des animations et des jeux pour les enfants" déclare Vincent Clec'h avant de remettre le trophée, là aussi sous la forme d'un chèque de 300€.

Champs Tiers-Monde

La troisième association récompensée cette année, "ce sont des bénévoles qui œuvrent pour le bien-être de beaucoup de personnes" présente Vincent Clec'h. "Champs Tiers-Monde Bégard existe depuis 1982, déclare son président et fondateur, François Lintanf. Son but est de réunir dans un esprit d'amitié les personnes qui acceptent de mettre bénévolement leurs connaissances, leurs compétences et leur travail au service de tous dans un but humanitaire". Il expose alors les motivations qui l'ont conduit à créer cette association : "Lors d'un déplacement en Inde, à l'occasion de l'adoption de mon troisième enfant, j'ai été fortement impressionné par le degré de misère. Je me suis retrouvé pas très loin du bidonville de Dharavi, le plus grand bidonville d'Asie avec 1 million d'habitants sur 223 hectares d'anciens marécages". Il rappelle que ce lieu a été le décor du film Slumdog Millionnaire de Danny Boyle (NDLR : Magnifique film !) avant de poursuivre : "Lors de mon retour d'Inde, après ce que j'avais vu, l'adoption de trois enfants n'était pas une fin en soi ; Je me devais de faire quelque chose, à mon humble échelle, pour les malheureux de ce pays mais plus généralement, pour les malheureux du tiers monde et en toute logique, pour les nécessiteux d'ici". Il explique alors que Noël Bernard, maire de Bégard à cette époque, lui a proposé de faire partie du CCAS de Bégard… "dont je suis maintenant le plus vieux membre coopté".

Pourquoi ce nom "Champs Tiers-Monde" explique ensuite Paul Le Moigne, un bénévole de l'association : "tout simplement parce que dans les premières années de vie de l'association, nous travaillions des champs que les agriculteurs nous prêtaient bénévolement. Nous avons ainsi exploité jusqu'à cinq champs, trois à Botlézan, un à Barrière-Rouge et un autre à Trézélan". Maintenant, l'association a changé sa façon de procéder. "En effet, faute de temps, poursuit Paul Le Moigne, il nous a fallu abandonner le travail des champs. Nous ne fonctionnons donc plus qu'avec des dons en espèces et en matériels que les Bégarrois et les habitants des communes limitrophe veulent bien nous confier". L'association compte actuellement 68 membres et son budget annuel dépasse les 4.000€. "Depuis notre création, nous avons distribué 150.000€ auxquels il convient d'ajouter tous les dons en matériels, plusieurs tonnes de vêtements et de matériels médicaux". Mais l'association ne fait pas qu'aider le tiers-monde ; Elle intervient également sur Bégard et sa région pour fournir des aides de première urgence et souvent en collaboration avec le CCAS. "Nous donnons rarement de l'argent directement aux gens en difficulté. Nous préférons payer certaines de leurs charges et les conseiller pour les aider à s'en sortir, poursuit Paul Le Moigne ; Il s'agit souvent d'interventions telles que faire le plein de fuel, livrer une ou deux cordes de bois pour passer l'hiver, régler une facture d'eau ou d'électricité, aider les personnes dans les démarches administratives de la vie courante… Quant au niveau international, nous travaillons toujours avec des gens connus, souvent natifs de notre région, ceci pour garantir la bonne fin des dons".

Les pays aidés par l'association Champs Tiers-Monde" sont l'Inde, avec le Père Francis Guézou natif d'Yvias (NDLR : Biographie ICI), la Pologne - "en 1990, sous mon impulsion, nous nous sommes regroupés avec d'autres associations humanitaires pour monter un convoi de plus grande ampleur, explique François Lintanf ; Avec Dominique Plassart (NDLR : le trésorier de l'association), je conduisais l'un des huit véhicules du premier convoi et j'ai conduit l'un des onze véhicules du dernier convoi(1) – le Bénin – "nous aidons le Père Christian Steunou, natif de Corlay, pour son centre de soin de la lèpre et son école de Davaugon" – le Bénin encore – "nous aidons le Docteur Christel Faidherbe, la nièce du Docteur Faidherbe de Bégard, qui a créé un dispensaire de brousse y a six ans à Kotopunga" - le Honduras – "on est intervenu grâce à un gars de Saint-Laurent, Joseph Le Bour, qui s'est intéressé à la culture de la spiruline, une algue qui permet aux gens de ne pas mourir de faim ; Avec lui, nous avons participé à la création d'un centre de soin pour enfants malnutris qui fonctionne maintenant sous la responsabilité des instances locales, ce qui est bien(2)" - Le Cameroun – "nous aidons Sœur Geneviève Aubry pour le fonctionnement de son hôpital de brousse" – et la Roumanie, "en partenariat avec la ville de Trébeurden, au titre de son jumelage avec la ville de Vicelele". Pour la Roumanie, expliquera le président de Champs Tiers-Monde, chaque année, un convoi humanitaire est organisé pour acheminer vêtements, médicaments, fournitures scolaires, produits alimentaires, mais aussi du matériel médical. "L'hôpital du Bon Sauveur vient de nous donner entre 20 et 30 lits, révèle François Lintanf, et un particulier qui négocie des fauteuils roulants vient de nous en confier quatorze ! Je précise que pour tout ce qui est matériel médical, la priorité est donnée aux Bégarrois et aux gens de la région".

"Nous n'avons pas la prétention de sauver le monde, mais si déjà, entre nous, on peut se rendre service, ce sera déjà pas mal !" conclut François Lintanf, très applaudi par l'assemblée. "Quel engagement, lance Vincent Clec'h, on ne peut être qu'admiratif de ce qu'ils font. J'espère que ce chèque, mais aussi cette mise en lumière de votre association, va vous aider".

------------------------------------------------------------

(1) Ce convoi sera renouvelé en 1991 et 1992. Chaque année, sont partis cinq à huit camions plus un camion de 38 tonnes. Entre autres équipements ont aussi été acheminés quatre reins artificiels, donnés, l'un par le Centre de Pontchaillou de Rennes et les trois autres par un centre d'hémodialyse de Toulon, plus un appareil de radiologie donné par le groupe médical Laennec de Lannion – (2) En 1994, pour créer le centre pour enfants malnutris au Honduras, l'association Champs Tiers-Monde avait fait appel aux Bégarrois, lesquels avaient fait confiance à l'association puisque 4.500€ avaient été collectés.

Partagez cet article