Campagne sur les encombrants non encombrants…

Date de l'évènement: 
Vendredi, 11 Mars, 2016

Vendredi 11 mars (2016), la présidente du SMICTOM, Cinderella Bernard, accompagnée des deux vice-présidents, Daniel Merrien et Franc Tanguy et de la directrice Laurence Coisy, a lancé une campagne d'information qui vise...

...  les encombrants. Les déchets bien sûr ! Ces déchets pour lesquels il n'existe pas de filière de recyclage, qui ne sont donc ni cartons, ni verre, ni papier, ni bouteilles plastiques, ni canettes en aluminium, ni briques de lait ou de jus de fruit, ni ferraille, ni bois sec, ni déchets verts, ni gravats inertes, ni plâtre, ni huiles de vidange, ni polystyrènes, ni équipements électrique ou électroniques, ni piles et accus, ni batteries, ni lampes, ni radiographies, ni déchets médicaux, ni textiles… (NDLR : Consultez la liste détaillée ICI). "Jouets cassés, peluches ou nounours usagés, boites en plastique cassées qui ne sont pas des emballages, vaisselle en plastique, morceaux de meubles de jardin en plastique, vieux casiers en plastique… complètent les présidents, tout ce qui ne peut pas être valorisé mais peut entrer dans le bac marron, est un déchet ménager".

Autrement dit, si un déchet non recyclable entre dans le bac marron de la maison, c'est un déchet ménager et il sera collecté en porte à porte. Dans le cas inverse, c'est un encombrant qui devra être déposé en déchèterie dans la benne des encombrants. Des gros encombrants !

Pourquoi cette campagne ? "Parce que les encombrants, lorsqu'ils arrivent ici à la déchèterie dans la benne des encombrants, ils sont broyés… et le broyage, ça a un coût pour la collectivité, explique la présidente, alors que s'ils sont jetés dans le bac ménager à la maison, ils sont collectés en porte à porte et ils seront incinérés". Encore faut-il qu'ils soient de petite taille et là, ce qui prévaut, c'est le bon sens et la taille du bac marron !

Un nouvel aiguilleur : Loïc Cardin

"Nous avons lancé cette campagne de sensibilisation en concertation avec les agents, poursuit Cinderella Bernard et comme on a une grande déchèterie, il y a beaucoup d'informations à donner aux usagers quand ils arrivent ici ; Aussi avons-nous recruté Loïc Cardin pour donner les explications nécessaires et sensibiliser les déposants sur ces encombrants". Loïc Cardin est engagé dans le cadre d'un contrat aidé (CAE).

2,7 tonnes par semaine !

Quelques jours après le lancement de la campagne de communication, nous sont parvenus les chiffres suivants : le vendredi 11 mars, 610kg de déchets ont été orientés en déchets ménagers par Loïc Cardin plutôt que de partir dans la benne des encombrants. Le lundi suivant, ce fût 620kg et le mercredi, 800kg ! "Par jour d'ouverture de la déchèterie, cela représente une moyenne de 680kg, soit une quantité hebdomadaire de 2,7 tonnes !" résume la directrice, Laurence Coisy. Mesure efficace apparemment : près de trois tonnes par semaine de déchets anciennement désignés "tout venant" qui seraient allés au broyage plus couteux en qualité d'encombrants pour être plus économiquement incinérés en tant que déchets ménagers.

 

Partagez cet article