Bégard – EM3R : les nuages se sont levés sur l'école de musique des trois rivières

Date de l'évènement: 
Mardi, 19 Décembre, 2017

Mardi 19 décembre (2017) – C'est par une audition, c’est-à-dire une présentation en public du travail des élèves, dans la salle polyvalente de Squiffiec, que s'est terminée l'année de l'école de musique des trois rivières (alias EM3R). Du moins, presque ! En effet, cette audition – "c'est une étape du processus ...

... d'enseignement, explique le secrétaire Franck Morice, l'idée étant d'amener les élèves à un vrai concert en fin d'année au Carré Magique de Lannion" - qui a permis de réunir tous les ateliers, y compris ceux - enfants et adultes – de chant, tous les instruments, une centaine d'élève et près du double de parents et de membres des familles, a été suivie, 3 jours après, de l'assemblée générale de l'école présidée par Christophe Garnier.

En ouverture de cette assemblée, Christophe Garnier a remercié l'investissement de Nicolas Langlois et de Philippe Barbier – "tous deux ont œuvré pendant de longues années, souvent seuls, pour que cette école perdure et propose dans nos territoires un enseignement musical de qualité" – puis il a dressé le bilan moral de l'année 2016-2017. "Cette année est d'abord marquée par une nouvelle augmentation de nos effectifs, déclare-t-il ; Cette augmentation démontre que l’École propose un enseignement de qualité qui répond à de vrais besoins sur nos territoires". En effet, l'effectif est passé de 173 élèves en 2014/2015 à 222 en 2016/2017. Il était de 194 en 2015/2016 et il est de 238 en 2017/2018. Cet afflux de nouveaux élèves et "le manque de réactivité des anciens" n'a pas manqué néanmoins de poser quelques problèmes lors des inscriptions et des demandes de subventions. "Beaucoup d'utilisateurs oublient souvent que leur manque de rigueur a un impact sur le travail des bénévoles et de notre nouvelle secrétaire qui étrennait sa première rentrée" houspille Christophe Garnier.

Après un difficile passage, celui des interrogations quant au devenir de l'école avec la naissance des nouveaux territoires, le président Garnier se dit soulagé : "l'avenir est beaucoup moins nuageux". Les conventions avec Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération (Alias GP3A), Lannion Trégor Communauté (alias LTC) et le Conseil Départemental ont été signées cet été ; "Je dois remercier les élus qui ont soutenu le travail de l'école auprès des instances, ainsi que les personnels qui sont souvent rapidement joignables, lorsque le besoin se fait sentir" déclare Christophe Garnier ; Si le sentiment de ne pas être toujours compris ou entendus prédominait lors de notre dernière AG, je pense que nous avons grandement progressé en ce domaine. L'EM3R est reconnue comme une école de musique de qualité qui répond à un besoin des populations".

Certes, selon lui, il y a encore du travail à faire et l'école va connaître à nouveau quelques contraintes. Ainsi, la question se pose quant aux salles d'enseignement à Bégard, lors de la construction de la médiathèque ; De même, l'abandon des TAP interpelle le président, notamment sur l'impact que cela pourrait avoir sur les inscriptions futures – "Nous avons mesuré, en effet, que de nombreux élèves venaient s'inscrire suite à une intervention dans ce cadre" explique-t-il – et sur l'usage qui pourrait être fait des mercredis matins ainsi libérés : "Ce temps supplémentaire pourrait-il être utilisé comme créneau d'enseignement ?".

Pour l'heure, en tout cas, le président se réjouit – "L'école se porte bien, l'enseignement est de qualité" – et il félicite et remercie chaleureusement l'équipe pédagogique composée de professeurs, et de bénévoles, "qui œuvrent dans l'ombre, avec compétence et bonne humeur, pour que le jour J à l'heure H, un élève puisse prendre un cours de musique à Belle Isle En Terre, à Cavan ou à Bégard !".

Il faut dire que sur l'exercice 2016/2017, 3.393 heures de cours ont été données sur ces trois sites, dont 88 au titre des TAP (à l'école de Baloré et à l'école Notre Dame de Lorette) et 113 au titre d'éveil musical scolaire et extra-scolaire. Vingt (20) ateliers, trente (30) communes adhérentes, dix (10) manifestations musicales, deux (2) concerts de fin d'année et des finances saines –161.116€ de recettes totales, dont 80.667€ de Chiffre d'Affaires et 79.521€ de subventions, pour 160.812€ de dépenses, dont 129.028€ en salaires et charges – EM3R a débuté sa nouvelle année 2017/2018 en fanfare !

-----------------------------------

Le bureau de l'école : Président : Christophe Garnier Vice-Présidents : Corinne Cottel (relations adhérents), Frédéric Bounon (bâtiments), Ronan Le Bref (Logistique, Investissements), Fabienne Gilles (Coordination / RH) Trésorier : Laurent Blin Secrétaires : Peggy Lambert,  Franck Morice Membres du bureau :  Nicolas Langlois, Lionel Bellanger

 

Partagez cet article