GP3A/Pédernec – Vincent Clec'h, porteur des vœux positifs de l'Agglomération

Date de l'évènement: 
Vendredi, 5 Janvier, 2018

Vendredi 5 janvier (2018), lors des vœux du maire de Pédernec, les premiers du « Marathon des Vœux » des communes de l'ex Pays de Bégard, Vincent Clec'h, vice-président de GP3A(1) et référent du pôle de proximité Bégarrois de l'agglomération a porté les vœux de la nouvelle Communauté de Communes aux habitants de Pédernec et cela ...

... d'une façon plutôt positive eu égard à ce "gros machin", comme l'appelle certains élus communaux, qu'est la nouvelle Communauté d'Agglomération présidée par Vincent Le Meaux.

2017 pour l'Agglomération : année d'installation

"Le 9 janvier 2017, on procédait à l'installation de l'agglomération, rappelle l'élu communautaire, et quel changement !". En effet, ce nouveau territoire, ce sont 57 communes, 75.000 habitants de Ploubazlanec à Carnoët en passant par Callac, Bourbriac, Belle-Isle-en-Terre, Guingamp, Bégard, Pontrieux et Paimpol, un budget consolidé de 87 millions d'euros dont 30 millions en investissements, 86 Conseillers, dont 10 de l'ancienne Communauté de Communes du Pays de Bégard. "On comprend tout de suite que la gestion d'un Conseil à 86 n'est pas la même qu'à 28, poursuit Vincent Clec'h ; Il faut apprendre à se connaitre, à connaitre notre nouveau territoire, acquérir une nouvelle méthode de négociation, convaincre encore plus. Et quel changement pour le personnel : une collectivité de 450 agents avec une relation hiérarchique et une relation aux élus différentes… mais aussi de nouvelles opportunités d'évolution de carrière".

Pour lui, 2017 a été pour GP3A une année d'installation en matière de développement économique avec la mise en place d'un schéma de développement économique et touristique, ce qui correspond, plus concrètement, à la mise en œuvre d'une politique locale d'aide directe pour les porteurs de projets dans le domaine du commerce, de l'artisanat, du tourisme, de l'agriculture, de la maritimité et de l'industrie. "Que l'on soit un petit porteur de projet ou un industriel, un restaurant, un hébergeur, un équipement de loisir, une activité maritime, mais aussi un jeune agriculteur qui souhaite s'installer et qui peut obtenir 2.500€ d'aide (NDLR : Voir Développement économique – Plan d'aide à l'installation et Le plan des aides à l'immobilier d'entreprise rendu plus équitable) ; Seule la dimension de l'agglomération nous permet d'être aussi larges au niveau de nos aides et de mobiliser des fonds aussi importants" déclare le vice-président qui sait ce qu'il dit puisqu'il est en charge des finances de GP3A. Ainsi, il précise que pour 2017, plus de 500.000€ d'aides ont été budgétés.

"En 2017, c'est aussi l'installation du PLUi(2) (NDLR – Voir Une "révolution" dans l'aménagement du territoire) qui a vu le jour avec une validation des flux financiers entre les communes et l'agglomération, reprenant toutes les histoires financières des anciennes intercommunalités", poursuit Vincent Clec'h… et c'est aussi le transfert du Pays de Guingamp à l'agglomération, de l'ADS(3) – "qui reste une prestation pour les communes qui gardent le pouvoir de décision finale" - la mise en place d'une politique de l'habitat - "avec la reconduction d'un programme d'intérêt général qui permet des aides directes aux habitants pour lutter contre la précarité énergétique et l'adaptation des logements" – et la validation de la deuxième phase 2019-2023 du très haut débit, "avec 12.000 nouvelles prises pour plus de 5 millions de participation de l'agglomération".

2018… Année des défis…

"Ces actions sont des éléments fédérateurs de la nouvelle agglomération" positive Vincent Clec'h en guise de conclusion de sa rétrospective communautaire pour 2017 et qui se projette sur 2018 en la qualifiant "d'année de construction et de défis".

"Le premier défi, poursuit-il, sera l'harmonisation des compétences pour la fin 2018, avec la définition de l'intérêt communautaire dans les domaines du sport, de la culture, de l'enfance-jeunesse et de la santé". A ce chapitre sont concernées la maison de santé et la salle omnisport de Pédernec, la première redevenant très certainement une compétence communale selon le vice-président qui poursuit : "Le deuxième défi, c'est de définir notre propre projet de territoire à la dimension de l'agglomération tout en prenant en compte nos particularités et nos spécificités". Cela, explique-t-il, devrait conduire à la construction d'un programme pluriannuel d'investissements, "calé sur nos schémas de développement dans les domaines économiques, touristiques, services à la population et sportif, qui devrait, pour ce dernier, je l'espère, conforter le choix de construire une salle de sport à Pédernec". Cela passera par ailleurs, par l'harmonisation des services, des tarifs, des pratiques, "pour garantir l'équité et l'égalité de nos habitants devant les services publics".

Selon Vincent Clec'h, un autre défi attend GP3A pour 2018 : la préparation de la prise des compétences eau, assainissement et eaux pluviales pour 2019. "Un vaste chantier qui nécessite du temps, tant les enjeux, environnementaux et financiers, sont importants" (NDLR : Voir Compétences Eau & Assainissement au 1er janvier 2018 : ça ne coule pas de source !).

"L'année 2018 sera donc une année de construction et de défis" résume Vincent Clec'h ; "Une année où nous devrons néanmoins garder et conforter nos valeurs de solidarité, de proximité, de ruralité, de maritimité, de justice sociale et de services publics sachant que nous sommes attendus sur les compétences économiques, de l'emploi et de l'aménagement du territoire". Selon le vice-président en charge des finances, "toutes les différentes lois pour créer des intercommunalités plus grandes, avec plus de compétences et de pouvoirs, semblent affaiblir les communes" mais il reste convaincu que les communes vont jouer le rôle de premier maillon de proximité avec la population et être les relais entre les habitants et les services de l'Etat et de l'Agglomération.

Voilà donc une vision assez positive, rassurante, même s'il reste un long chemin à parcourir et un gros travail communautaire à faire au sein des commissions, du Conseil et des services opérationnels de l'Agglomération. Mais après tout, conclura Vincent Clec'h en citant Denis Waitley : "Rappelez-vous que le chemin du succès est toujours en construction" (NDLR : en savoir plus sur Denis Waitley ICI).

----------------------------------------------------------------------

Notes – (1) GP3A : Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération – (2) PLUi : Plan Local d'Urbanisme Intercommunautaire – (3) ADS : Administration du Droit des Sols

Partagez cet article