Pédernec – Des vœux très politiques pour Cinderella Bernard

Date de l'évènement: 
Vendredi, 5 Janvier, 2018

Vendredi 5 janvier (2018), lors des vœux du maire Jean-Paul Le Goff, la conseillère départementale, Cinderella Bernard est intervenue pour présenter ses vœux aux Pédernécois. Ce qu'elle met en avant de l'année 2017, "c'est une année riche et intense", une année électorale avec un nouveau président, de nouveaux députés, notamment...

...  en local, une nouvelle communauté de commune, GP3A(1), "avec, à sa tête, mon ancien binôme au Conseil Départemental, Vincent Le Meaux, à qui je souhaite de réussir dans ses nouvelles missions". Ce fut aussi pour la Conseillère Départementale, de son propre aveu, "une année riche en émotions fortes, sur le plan politique, avec, une fois encore, une formation d'extrême droite aux portes du pouvoir". "Permettez-moi de m'arrêter un instant sur cet état de fait révélateur de l'évolution de notre société, dit Cinderella Bernard : En 2017, nous avons eu l'honneur d'accueillir le congrès départemental de l'ANACR(2) (NDLR – Voir Congrès Départemental de l'ANACR : Empêcher la rupture avec le passé ) et le congrès inter régional de la FAMMAC(3) (NDLR – Voir Congrès Régional des marins – "Unis comme à bord" )… C'est la rupture avec le passé que nous devons empêcher par le travail de mémoire et d'éducation auprès de la jeunesse. Se souvenir, pour éviter le pire aux générations à venir, est indispensable".

Les élections, ce n'est, fort heureusement, pas la seule chose qu'elle retienne de cette année passée même si pour elle, en tant que candidate à la députation (NDLR – Voir Lancement de la campagne.bzh de Cinderella Bernard), la campagne législative a laissé quelques traces : "Permettez-moi de confier que cela aura été une des plus belles et des plus riches aventures humaines que j'ai connues". Il y eut aussi, en effet, au plan départemental, "la mise en œuvre du premier volet de la réforme sociale voulue par la majorité et attendue par les gouvernements successifs". Selon la Conseillère, la réforme aura suscité de nombreux débats à l'assemblée départementale, "et le dossier n'est pas clos pour ce qui concerne le CCE(4) de Bégard". Elle fait référence bien sûr au projet de fusion des structures d'aides et d'accompagnement au domicile, dont il a été longuement débattu en Conseil Communautaire (NDLR : Voir Services d'aide à la personne : les négociations sont ouvertes !). "Il parait nécessaire d'accorder du temps supplémentaire au travail collectif afin de réussir pleinement cette fusion qui sera rendue obligatoire en 2021, au terme de la convention qui lie le CCE au Département. Mais on ne peut imaginer de fusion dans un contexte de tension sociale ; Il nous faut renouer le dialogue et offrir des garanties dans l'intérêt des bénéficiaires".

Après le CCE de Bégard, elle évoque le cas de la M.J.C du Pays de Bégard et pointe "une nouvelle baisse des subventions départementales" à son encontre. "Une association telle que la MJC, porteuse des valeurs d'éducation populaire, est un plus formidable que nous devons soutenir pour offrir le meilleur avenir possible à nos enfants. De manière générale, toutes les associations, qu'elles soient culturelles, sportives… qui œuvrent localement, permettent de lutter contre le repli sur soi qui mène à la haine de l'autre".

Puis elle parle de la loi APL… "celle qui fait parler avant tout le cœur de nos territoires, car le service public sera un enjeu fort dans les années à venir". Elle invite chacun à se souvenir du programme du président actuel "qui entend supprimer 120.000 postes de fonctionnaires ; L'impact aura été immédiat sur notre canton avec, au moment de son élection, la suppression de la trésorerie de Bégard" (NDLR : Même si, avant qu'il soit élu, la trésorerie avait déjà été très sérieusement menacée de fermeture).

"Aujourd'hui, la tendance est à la centralisation, clame Cinderella Bernard, alors que les écoles, la santé, les petits commerces sont les vecteurs d'attractivité de nos communes ; La salle de sport de Pédernec, en tant que projet communautaire, ne peut être remise en cause" puis de brosser un tableau pessimiste et peu réjouissant pour une nouvelle année : "Le vote du budget départemental se fera à la fin du mois… Après avoir subi la baisse des dotations de l'Etat, pendant la mandature précédente, nous devons faire face au plan d'économie d'Emmanuel Macron" ; Selon l'élue départementale, "il s'agit de contraindre les niveaux de dépense et d'endettement de la collectivité, alors même que les besoins de solidarités dans notre département, sont en constante augmentation, avec une population vieillissante, un taux de précarité élevé et des demandes de protection sociale toujours croissantes…" et d'en déduire : "Alors baisse des dotations, ou plan d'économie, peu importe la formule ou les mots, le résultat et les maux seront les mêmes pour nous : dégradation des politiques publiques de solidarité, atteinte à l'emploi local" puis d'ajouter : "Les déficits et la volonté de réduire le niveau d'investissement présentent le risque que le Département agisse sur les politiques facultatives ; Celles du sport et de la jeunesse pourraient s'en retrouver les premières impactées, après la culture en début du mandat du Président Cadec, qui a subi une baisse de 2 millions d'euros".

A la fin de son intervention, Cinderella Bernard jette un éclairage bienveillant sur les sapeurs-pompiers, en saluant "leur engagement, leur professionnalisme et leur attachement à rendre le meilleur service possible" puis de conclure : "2018, soyons réalistes et faisons de notre liberté, notre richesse et n'oublions pas que les services publics ont pour vocation, depuis l'histoire de leur création, de garantir la dignité humaine et de mettre définitivement l'Homme à l'abri du besoin, d'en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain. C'était la devise d'Ambroise Croizat, ministre communiste, fondateur de la Sécurité Sociale".

----------------------------------------------------------------------

Notes – (1) GP3A : Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération – (2) ANACR : Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance et Amis de la Résistance – (3) FAMMAC : Fédération des Amicales des Marins et des Marins Anciens Combattants – (4) CCE : Comité Cantonal d'Entraide

Partagez cet article