Bégard – Conseil Municipal – Virulents désaccords entre les Conseillers et le Député Yannick Kerlogot

Date de l'évènement: 
Vendredi, 6 Avril, 2018

Vendredi 6 avril (2018), lors du Conseil Municipal de présentation et de vote du budget primitif 2018, trois motions ont été soumises aux votes des élus communaux. La première visait le maintien d'une offre de soins de qualité en territoire rural et plus spécifiquement sur l'Ouest des Côtes d'Armor. Selon le texte...

... de la motion, depuis le 1er juillet 2016, l'ARS(1) Bretagne a arrêté la liste et les contours de huit groupements hospitaliers de territoire (GHT), chacun étant implanté sur un territoire de santé. Sur notre territoire, le GHT regroupe les centres hospitaliers de Lannion-Trestel, de Guingamp et de Saint-Brieuc, ce dernier étant désigné « hôpital pivot ». Toujours selon la motion proposée et lue par le maire, Vincent Clec'h, "cette réorganisation engendre sur notre secteur différents impacts comme la suppression de lits dans les hôpitaux de Guingamp, de Lannion et de Bégard, par le développement des services ambulatoires, la centralisation des soins spécifiques vers l'hôpital pivot, la fermeture d'un plateau technique sur Guingamp – le service obstétrique-maternité – l'éloignement et la dégradation de l'offre de soin rendant difficile l'accès au soin pour tous et l'accompagnement, la dégradation des conditions de travail des agents hospitaliers, avec notamment le non remplacement des départs à la retraite, la dégradation de l'attractivité du territoire fragilisant l'installation de nouvelles entreprises et de nouvelles familles, le découragement de l'installation future de médecins généralistes dans nos communes qui souffrent déjà de la désertification médicale".

Par la motion proposée, le maire propose que le Conseil Municipal apporte son soutien aux comités de défense de Lannion et de Guingamp, exige de mettre un terme à "la casse du service public hospitalier" pour que l'offre de soin prenne en compte la réalité des besoins de la population qui vit sur notre territoire, exige que l'ARS mette à disposition des hôpitaux les moyens financiers, techniques et humains nécessaires, refuse de cautionner un tel plan de « relance » de l'hôpital et de réorganisation des structures d'aides telles que prévues par les instances décisionnaires, demande le blocage de ce plan et le maintien des lits et des postes nécessaires afin de garantir l'accessibilité des soins pour tous, refuse la déshumanisation des services de santé et s'oppose fermement à la politique du Député de la circonscription de Guingamp qui, à la lecture de sa question écrite n°5355 du 13 février 2018 adressée au ministère des Solidarités et de la Santé, s'assoit sur les attentes de très nombreux élus du territoire – [NDLR : Lors du dernier Conseil d'Agglomération du 03 avril, l'ensemble des élus de GP3A(2) s'est prononcé en faveur du soutien aux établissements hospitaliers de son territoire (Guingamp, Paimpol et Bégard) et a adopté deux dispositifs alternatifs] – en demandant « d'engager ces restructurations rendues non seulement possibles mais souhaitables » et appelle au recours « désormais largement » aux nouvelles technologies de la « e-santé » [NDLR : Voir la question posée ICI]

Virulente opposition à Yannick Kerlogot

Cette dernière revendication fera l'objet de réactions très virulentes. Vincent Clec'h insiste : "La maternité de Guingamp est remise en question ! Sur les 3 hôpitaux qu'il y a dans l'ouest du département – St Brieuc, Lannion, Guingamp – c'est Guingamp le plus petit et c'est lui qui va passer à la casserole. Si la maternité de Guingamp est fermée, le plateau technique – chirurgie, anesthésie – va tomber aussi, ainsi que les urgences et on voit que notre député soutient cette option en considérant qu'il serait temps de déstructurer les petits plateaux qui coûtent chers, qui fonctionnent mal, qui sont dangereux pour la population ; Clairement, il demande la fermeture de Guingamp". Il rappelle que pourtant, lors des élections, "le candidat Macron avait dit qu'il fallait moins de 20 minutes pour se rendre dans une maternité, et sans le plateau de Guingamp, ce n'est plus respecté et pourtant, ce sont plus de 500 accouchements qui se font sur Guingamp et Bégard c'est près de 10% de ceux-là".

Cinderella Bernard, la 1ère adjointe rencherit : "Il est important que nous fassions part du fait que nous ne sommes pas en accord avec la position du Député censé représenter aussi les inquiétudes de la population locale et des élus qui les représentent. C'est une position du Député ! Ce n'est pas la nôtre ! Et il faut faire remonter à qui de droit pour qu'on entende les préoccupations des élus locaux qui représentent la population locale". Quant au plan de relance, elle déclare : "Il faut qu'il soit annulé. On n'est plus sur la mutualisation, c'est une fusion-absorption ; On voit des soins spécifiques qui s'en vont sur Plérin ; On ne les a plus en proximité et il y a urgence à arrêter cette casse". Pour elle, "il est possible de faire autrement", mais sans préciser plus avant. Pour Chantal Rouzioux, la tête de liste de l'opposition, "c'est encore un service public qui s'en va !". Et en la circonstance, pour elle, il y a aussi "un problème d'aménagement du territoire, en acceptant l'installation d'une clinique privée à Plérin, aux portes de Guingamp, alors qu'à Saint-Brieuc, il y avait un espace".

Vincent Clec'h conclut le débat en indiquant que toutes les communes ont été sollicitées pour le vote cette motion ; "C'est important pour l'attractivité du territoire et ce ne sera pas le tout que de la voter ce soir cette motion, il faudra aussi la défendre sur le terrain". La couleur est annoncée !

Les élus sont unanimes et votent [vote] la motion.

------------------------------------------------------

Notes – (1) ARS : Agence Régionale de Santé – Les agences régionales de santé sont chargées du pilotage régional du système national de santé. Elles déclinent les politiques nationales du ministère de la santé en les adaptant à leurs caractéristiques locales (populationnelles, épidémiologiques, géographiques…) – (2) GP3A : Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération

Partagez cet article