Bégard – Point complet sur la rentrée dans le primaire public (Photos)

Date de l'évènement: 
Lundi, 3 Septembre, 2018

Lundi 3 septembre (2018), en présence de Cinderella Bernard, la première adjointe au maire, en charge des affaires scolaires, et d'Yvan Bourdon, l'adjoint aux sports et aux associations, un point a été fait sur la rentrée scolaire de l'école publique. Cette année, point de classe fermée, point de nouvelle classe, un effectif légèrement en baisse, une ...

... nouvelle directrice en maternelle à Baloré, l'adoption partielle de la méthode Montessori à Trézélan et surtout le retour à la semaine de quatre jours, accompagné de quelques mesures exposées en conseil municipal [NDLR : Voir Recrutements, travaux, projets et motion pour l'Agence de l'eau...] telles que le service décalé à la cantine et l'organisation de temps d'animations encadrés durant la pause méridienne, voilà en quelques traits ce qui caractérise cette rentrée 2018-2019.

Baloré : Effectifs en baisse

Avec 374 élèves à Baloré – 114 en maternelle et 281 en élémentaire – les effectifs du primaire de Baloré sont en baisse. Ils étaient respectivement de 113 en maternelle et de 281 en élémentaire la rentrée précédente. "Il y a 1035 élèves sur la commune [NDLR : Primaire publique, primaire privé et collège confondus], déclare Cinderella Bernard ; On est globalement sur les mêmes effectifs que l'an passé ; Il y a toujours un flux constant entre les déménagements et les arrivées nouvelles. En revanche, on observe une baisse en élémentaire car il y a eu une cohorte importante d'élèves qui sont partis vers le collège et moins d'élèves de CP à entrer en élémentaire".

Du côté de la maternelle, les 114 élèves sont répartis en deux filières – bilingue et monolingue – et sur 5 classes. En monolingue, la classe TPS-PS de Catherine Coatantiec est composée de 26 élèves (10 TPS et 16 PS), celle de MS d'Alain Rauzier compte 25 élèves et celle de MS/GS de la nouvelle directrice, Anne-Claire Larribau est la plus chargée : 28 élèves dont 9 MS et 19 GS. En bilingue, les effectifs sont respectivement répartis comme suit : 17 élèves pour la classe PS/MS de Ketell Clérivet (6 PS et 11 MS) et 18 élèves pour la classe TPS/GS de Ronan L'Escop, dont 3 TPS, 3 PS et 12 GS.

Pour la nouvelle directrice, ce n'est pas une première direction : Elle a occupé ce même poste à Louannec à compter de 2015 après avoir enseigné deux ans dans les Landes. "Ici, c'est une grosse école, déclare-t-elle lors de cette rentrée ; Les collègues sont sympas et j'ai eu un très bon accueil et une grande disponibilité de la mairie et de ses services".

En élémentaire, les 260 élèves sont répartis, eux aussi en deux filières, mais sur huit classes monolingues, trois classes bilingues et une ULIS (Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire) gérée par Sophie Mathenon. En monolingue, Gilles Blanchard se charge de 22 élèves en CP, Gwenola Grard, de 22 élèves en CP/CE1, le directeur Thierry Lagier de 26 élèves en CE1, Catherine Ruche de 23 élèves de CE2 ; Bernard Autret anime la classe des 21 CE2/CM1, Solène Luron, celle des 24 CM1, Gwenaëlle Lorvellec celle des 24 élèves de CM1/CM2. Julien Anthoine, est le gagnant des effectifs avec sa classe de 27 élèves de CM2. Anne Le Rolland intervient pour sa part, en alternance et/ou en complément, dans les classes de CE1, CE2 et CM1. En bilingue, les 60 élèves sont répartis comme suit : 23 élèves en CP/CE1 avec Yveline Prigent, 17 en CE2 avec Maxellende Chirol et Mathilde Lorgere et 20 en CM1/CM2 avec Delphine Hamel.

Trézélan – Effectifs constants... cette année !

Si cette année, les effectifs de Trézélan restent constants avec 60 élèves pour 61 l'an passé, Cinderella Bernard s'inquiète pour l'avenir de cette école : "Cette année sur Trézélan, on reste sur trois classes, il n'y a pas de soucis ; L'année prochaine, on sera encore sur une année stable à trois classes mais l'année suivante, il faudra s'inquiéter de l'avenir de l'école de Trézélan... C'est tout le travail que l'on va mener, dès cette année, pour remplir l'école". Trois classes donc à Trézélan cette année encore, avec celle de la directrice Karine Dodokal qui prend en charge 23 élèves de la petite section (7 élèves) à la grande section (10 élèves), en passant par la moyenne section (6 élèves). Il y a aussi la classe des 17 CP/CE1 (12 CP et 5 CE1) d'Angélique Auffredou et celle des 21 CE2/CM1/CM2 (4 CE2, 11 CM1 et 7 CM2) de Mickaël Delahais. Les décharges de la directrice sont assurées par Lise Rougeolle les lundis et les jeudis, la directrice assurant, en qualité de maitre formateur, des missions de formation auprès de stagiaires de l'académie ou auprès de collègues dans les écoles autour des fondamentaux lire-écrire-compter.

La nouveauté cette année dans cette école est apportée par la directrice avec la méthode Montessori. "J'avais déjà mis le doigt dans la méthode Montessori, mais je me suis formée cet été et j'ai acheté du matériel pour pouvoir fonctionner plus avec cette méthode qui permet de rendre les enfants plus autonomes et qui est plus adaptée aux classes multi âges". Elle gardera l'approche traditionnelle pour certains enseignements et l'approche Montessori en appui. Une présentation aux parents sera faite prochainement, annonce Cinderella Bernard qui ajoute : "Cela participera au fait de rendre l'école plus attractive car c'est une méthode appréciée des familles".

Quatre cents (400) repas et 2 services

A la cantine, c'est le retour de Yannick Toudic ! Après quelques problèmes de santé, il assure un mi-temps thérapeutique afin de reprendre doucement son poste. Il faut dire que le poste est lourd : 400 repas sont servis pour Baloré et Trézélan en liaison chaude. En matière de politique d'achat, le Chef indique que les approvisionnements se font au sein d'un groupement d'achat, avec le foyer logement de Bégard et quelques autres. "On est sur des produits bios et des produits locaux, depuis longtemps déjà", précise Yannick Toudic qui se félicite du chemin parcouru : "On n'est pas encore au 20% bio, mais la moitié du chemin a été faite".

Comme indiqué en introduction, avec l'abandon des TAP et le retour à la semaine de 4 jours, un double service a été mis en place à Baloré : le cycle 2 - CP, CE1, CE2 - partent manger à midi, et le cycle trois part manger à 12h45. "Ainsi, seule la moitié des élèves sera dans la cour pendant la pause méridienne, explique la première adjointe ; On va gagner en qualité d'accueil et de surveillance", d'autant que des temps d'animation seront proposés, sur la base du volontariat, par deux animateurs formés BAFA. "C'est vraiment un plus de l'école publique que de pouvoir offrir ce service-là" conclut Cinderella Bernard sur ce point avant de parler du projet d'agrandissement de la cantine : "Avec les effectifs importants, lieux de stockage et vestiaires deviennent trop justes ; On est en réflexion ; On a fait des premiers pas vers un architecte et l'idée est d'avoir un plan d'investissement d'ici la fin du mandat, charge aux élus suivants de faire le nécessaire pour agrandir le restaurant scolaire car il en a vraiment besoin".

Travaux

Comme chaque année, la pause estivale permet aux services techniques de la commune d'entretenir les écoles et de les équiper. On n'a pas encore le détail, mais déjà, Alain Samson indique que pour lutter contre le fort éclairage du soleil, des films polarisants ont été posés sur les Velux ; "Des tests sont en cours sur les parois verticales, indique le directeur des services techniques, plutôt que de mettre des rideaux occultants et d'être dans l'obscurité toute la journée". Du côté des équipements, 20 postes informatiques ont été remplacés, 2 ont été ajoutés, 2 tableaux interactifs (vidéo projecteur, tableau et portable) ont été installés.

-----------------------------------------------

  Cliquez sur l'image ci-contre pour voir quelques frimousses de la rentrée 2018/2019

 

Partagez cet article