Begard – La succession de Gérard Le Caër assurée en toute sérénité

Date de l'évènement: 
Jeudi, 8 Février, 2018

Jeudi 08 Février (2018), après le décès brutal du maire Gérard Le Caër, le Conseil Municipal se devait de désigner son remplaçant et contrairement à ce qui a pu être dit, ou plutôt écrit, ce ne fut ni difficile, ni délicat. Apparemment, la liste majoritaire « Bégard Ensemble à Gauche" avait pris ses dispositions en amont pour...

...  que l'élection du nouveau maire ne soit entachée d'aucune trace de tension et de désaccord.  

Dans une salle bien remplie – une vingtaine de citoyens et/ou collaborateurs ont assisté à la séance et seul le conseiller municipal Jean-Yves Jaguin était absent (pour raison de santé mais il était représenté) - et après une minute de silence demandée par le maire honoraire, Noël Bernard, "en hommage à celui qui était parmi nous depuis 35 ans", c'est Alain Brunel, le doyen de l'assemblée, qui a pris en charge le déroulé de l'élection. "Je suis doublement triste de devoir présider cette séance, du fait des circonstances : la disparition de notre maire, mais aussi d'être le plus âgé ; Ça ne m'emballe pas spécialement" a-t-il déclaré avant de faire l'appel des Conseillers et de constater que le quorum était atteint : "A priori, on peut voter !" lance-t-il. Il rappelle la procédure : bulletin secret, à la majorité absolue, "au moins 14 voix", et si, après deux tours de scrutin, aucun candidat n'a obtenu la majorité absolue, il est procédé à un troisième tour de scrutin à la majorité relative. En, cas d'égalité de suffrages le plus âgé est déclaré élu. Il est assisté de deux accesseurs : Odile Grelet et Alain Colas.

A priori, on peut voter… Mais pour qui ? Yvan Bourdon intervient : "Au nom de notre groupe, « Bégard Ensemble à Gauche », nous proposons la candidature de M. Vincent Clec'h". Du côté de la minorité « Bégard A Gauche Autrement » (alias BAGA), aucun candidat ne se présente et Chantal Rouzioux déclare : "Nous ne participerons pas au vote dans ces circonstances-là, nous vous laissons libres du choix d'élire M. le Maire".

C'est donc par 21 votes pour, 1 vote blanc et 5 abstentions que Vincent Clec'h - ex président (de 2014 à 2016) de la Communauté de Communes du Pays de Bégard, 5ème Vice-Président de GP3A depuis 2017 (en charge des finances) et ex 1er adjoint, depuis 2008, du maire décédé - est élu maire jusqu'aux prochaines municipales de 2020. Par ailleurs directeur financier de Leff Armor Communauté, il déclarera en aparté avoir demandé et obtenu un temps partiel pour être présent en mairie.

"Je mesure toute la responsabilité de la fonction et je vous remercie de la confiance que vous me faites, déclare Vincent Clec'h après que son élection fut applaudie. Il nous reste deux années de mandat ; Nous allons continuer le travail commencé, la route était tracée, les grands projets sont identifiés… Nous allons donc continuer d'œuvrer dans l'intérêt de tous les Bégarrois et de toutes les Bégarroises, et inscrire la ville de Bégard dans un avenir de progrès, de solidarité, d'ouverture, dans le respect de nos valeurs, dans le respect de la libre parole et du débat démocratique" puis de conclure son intervention : "Je porte beaucoup d'attention à l'esprit d'équipe, au travail collectif et je me porte garant de la cohésion municipale. Bégard a perdu un Bégarrois ; Bégard a perdu son maire. J'ai une pensée pour Gérard et sa famille et j'ai également une pensée pour la mémoire de mon père. Merci et vive Bégard !".

Il faut ici rappeler que le père de l'élu, Jean-Claude Clec'h, a été conseiller municipal de 1977 à 2008, adjoint au maire Noël Bernard et que son grand-père, François Clec'h a été maire de 1944 à 1973. Une affaire de famille en sorte… Une lignée d'élus Bégarrois.

Chantal Rouzioux intervient ensuite et félicite le maire pour son élection. Elle déclare : "Les élus de BAGA n'ayant pas été associés lors du décès brutal de M. le Maire, font part de leur émotion à l'occasion de ce Conseil. Certes, nous avions des divergences sur certains points, mais nous nous retrouvions dans ses valeurs humanistes, son sens de la ruralité, du service public et sa capacité d'écoute. Les mots qu'il a prononcés lors des vœux à la population [NDLR : Voir Vœux du maire : En 2018, il faudra faire face aux vents néfastes ] répondent tout à fait à l'idée que nous nous faisons d'une politique locale, en faveur des territoires ruraux et des services publics. Entre autres, il disait des mots comme harmonie, équité, considération du monde rural comme de l'urbain, autant d'éléments clés, moteurs, qui guident notre action publique au quotidien" puis de préciser sa position circonstancielle : "Mon idée, mon choix, est de dire que personne ne doit rester au bord du chemin. Ceci dans une maîtrise financière rigoureuse de la gestion publique. Mon travail, ma tâche consiste à respecter, à aider, chaque collectivité dans un esprit constructif, dans un souci de partage et de complémentarité. Pas de course à l'échalotte, pas de guerre, pas de querelle de clocher… je resterai vigilante à ce que ces principes fondamentaux du bien vivre ensemble demeurent visibles et surtout concrets. Nous espérons que son successeur aura à cœur de poursuivre dans cette direction et manifestera la même capacité d'écoute".

Désormais maire, c'est Vincent Clec'h qui prend la présidence du Conseil. Si un nouveau conseiller en provenance de la liste majoritaire a été désigné en début de séance, en la personne de Stéphane Tassel, agent départemental au collège François Clec'h, bien connu des "footeux" puisqu'il est éducateur et membre du conseil d'administration du CS Bégard, il reste à se mettre d'accord sur le nombre et la nomination des conseillers adjoints. "Le maxi est de 30% du nombre de conseillers, c’est-à-dire jusqu'à 8" précise le maire, et pour ne rien changer, je vous propose 7 adjoints". Il propose Cinderella Bernard comme 1ère adjointe, puis, dans l'ordre : Marie-Louise Daniel, Yves Bourdon, Cécile Boëté, Arlette Offret, Jean-Yves Jaguin et Herve le Gall qui fait son entrée dans le panel des adjoints. Le nombre d'adjoints et la liste proposée sont votés à l'unanimité des votants, soit 21, les cinq élus de BAGA ne prenant toujours pas part au vote.

Les fonctions de chacun des adjoints seront précisées et mises en délibération lors du prochain Conseil qui aura lieu le 22 février à 18h. Il n'y aura sans doute pas de grandes modifications, travaux et voirie anciennement confiés à Vincent Clec'h pourraient revenir à Hervé Le Gall qui s'est bien impliqué là-dedans jusqu'à maintenant en qualité de Conseiller Délégué de la commission.

Lors de ce prochain Conseil, il sera aussi question d'un premier gros dossier pour le nouveau maire : le débat d'orientation budgétaire, alias le DOB !

Partagez cet article