Pour cette année, la CJS a baissé le rideau

Date de l'évènement: 
Jeudi, 27 Août, 2015

Jeudi 27 août (2015), après presque deux mois d'existence, la première Coopération Jeunesse de Services (CJS) du Pays de Bégard a baissé le rideau… Mais pour cette année promet Frédéric Le Bras du comité ...

... local en charge du développement de l'Économie Sociale et Solidaire (ADESS) : "Vous l'avez fait ! Et merci à vous.  Nous referons une CJS l'an prochain et on espère que sur le territoire du Pays de Guingamp, d'autres CJS existeront car il y en aura de plus en plus en France". Voilà qui est dit !

Pour cette première expérience qui a impliqué 16 jeunes de 16 à 18 ans, le bilan est positif. Ils ont engrangé 2.500€ht de chiffre d'affaires et une expérience qu'ils sont prêts, pour la plupart, à mettre au service d'une autre CJS l'été prochain. Selon Abigail Briand, la dernière Présidente en date – ils ont changé de poste durant les deux mois et le bureau a été remanié – compte tenu des attentes de chacun – acquisition d'une expérience, travail en groupe, faire des rencontres – "le bilan est positif. La relation humaine nous a apporté beaucoup de choses et nous remercions les organismes et les personnes qui ont soutenu le projet; Et merci aussi aux clients et aux animateurs".

Tout n'a pas été simple ! "Le Conseil d'Administration a été un moment difficile" explique Pierre-Yves Garandel, l'un des animateurs; Certains ont aimé, d'autres pas; C'était un vrai espace de décision; Ca durait 2h30. Ils voulaient passer toutes les décisions par le CA. On n'a pas réussi avec Thomas à les accompagner pour faire un CA tout seul. Avec l'expérience accumulée cette année, ceux qui reviendront l'année prochaine, arriveront à le faire… mais c'est compliqué d'avoir des décisions collectives...".

En tout, ils ont réalisé quatorze chantiers allant de la garde d'enfants, du ménage, du repassage, de l'écossage de petits pois, de l'équeutage de haricots en passant par le lavage de voiture, le lavage de vitrine, le désherbage et même la création d'un site web pour la M.J.C. Plus de particuliers que d'entreprises. "En règle générale, explique l'un des animateurs, ils ont eu tendance à être low-cost au niveau des prix : 10€ pour l'intérieur et l'extérieur pour une voiture… et à l'époque, ils mettaient 1h à quatre ! Ce n'était pas génial en termes de rentabilité ! Ils avaient tendance à relaver au même endroit ?! Depuis, ils ont augmenté les prix et gagné en efficacité : 40 minutes à 3 ou 4…".

À n'en pas douter, voilà une bonne expérience pour ces jeunes qui n'ont pas l'âge de trouver un job d'été, d'autant qu'il ne s'agit pas là d'un simple job d'été. Mais pour l'an prochain, le souhait des animateurs est d'augmenter la mobilisation des collectivités de la Communauté de Communes… Elles ont certainement des trucs à faire faire l'été !

Partagez cet article