Bégard – 6ème édition des Trophées de la Vie Locale du Crédit Agricole : Trois associations récompensées

Date de l'évènement: 
Vendredi, 16 Février, 2018

Vendredi 16 février (2018), Vincent-Clec'h a présidé l'Assemblée Générale de la caisse locale du Crédit Agricole en compagnie du directeur Jean-Marc Trébaol et de quelques autres cadres de la Caisse dont Marie-Annick Gauffny, la vice-présidente de la Caisse Régionale et présidente de la Caisse Locale de Châtelaudren,...

... Jean-Pierre Le Goff, l'ex Président de la caisse locale de Bégard, Yvon Hervé, le président de la caisse locale de Belle-Isle-en-Terre, et Frédéric Le Coz, le directeur des Ressources Humaines, de l'Immobilier et de la Communication. A l'ordre du jour : le compte rendu de l'exercice 2017, le rapport de certification des comptes, le rapport moral du président, le vote des résolutions, dont l'affectation du résultat et la fixation de l'intérêt aux parts sociales pour l'exercice clos, puis l'élection des administrateurs arrivés en fin de mandat.

Exercice 2017 : Près de 45.000€ d'intérêts reversés sur les parts sociales

Pour l'exercice 2017, le compte de résultat de la caisse locale Bégarroise du Crédit Agricole laisse apparaître 61.277,44€ de produits pour 8.557.35€ de charges d'exploitation et 6.293.04€ d'impôts. Le résultat est donc positif de +46.427,05€. C'est ce résultat qui fera l'objet de la troisième résolution votée par les 120 sociétaires présents, laquelle fixe à 1.643,33€ l'affectation aux réserves (légale et facultative) et le versement de 44.783,72€ aux parts sociales. C'est mieux que les deux années précédentes – 36.575,89€ en 2016, 36.040.08€ en 2015 – et moins bien qu'en 2014 où 69.621,03€ d'intérêts avaient été reversés.

Le Rapport moral du Président

"Chaque année, j'ai l'habitude, pour le rapport moral, d'évoquer l'évolution du sociétariat, les faits marquants sur le territoire et le fonctionnement du Conseil d'Administration, entame Vincent Clec'h. Mais cette année, nous avons une actualité particulière : le Crédit Agricole des Côtes d'Armor a décidé de rénover complètement la Caisse de Bégard". En effet, de l'observation qui est faite et qui constate de profondes mutations du monde bancaire – "le client devient de plus en plus autonome dans sa gestion au quotidien, les agences enregistrent une baisse de leur fréquentation, même si ce n'est pas vraiment le cas sur la Caisse de Bégard, l'internet et la digitalisation connaissent un fort développement" – mais malgré cela, le Crédit Agricole a la volonté de conserver ses 88 agences départementales et de moderniser nombre d'entre elles.

Les travaux réalisés sur l'agence de Bégard iront jusqu'à fin juin et entre temps, l'agence déménage le 26 février à la barrière rouge dans les locaux de l'ancienne boucherie Gouzannet.

"En juin, vous allez découvrir une nouvelle agence, complètement rénovée, relookée, avec pour ambition de créer encore plus de proximité entre les conseillers et les clients sociétaires" poursuit le président ; Espace wifi, affichages dynamiques sur les actualités commerciales de la Caisse et de ses partenaires, et "même un coin café !" vont redonner du style à l'agence et aux contacts. "Une agence 100% digitale mais qui restera 100% territoriale et 100% humaine" résume Vincent Clec'h qui rappelle que le Crédit Agricole dans les Côtes d'Armor, c'est 1.200 salariés et que "la Caisse de Bégard capte 50% du marché local" ; "C'est un acteur important pour le développement du territoire".

Une belle année 2017 : des signes encourageants

Vont ensuite intervenir Marie-Annick Gauffny et Frédéric Le Coz. Il sera question de contexte économique des Côtes d'Armor et de points passerelles, qui est "un dispositif d'accompagnement humain, personnel et financier" indique Marie-Annick Gauffny. Pour sa part, Frédéric Le Coz appelle l'assemblée à se souvenir que "nationalement, 2017 a été une belle année avec le retour de la croissance. Le moral des entreprises est bon, elles continuent d'investir et elles recrutent. Les ménages ont consommé et les taux étant bas, entreprises et particuliers ont pu emprunter pour mener leurs projets". Les Côtes d'Armor ne font pas exception. Ouf ! Le chômage a diminué, "dans tous les secteurs" ; Il est en moyenne de 8,5%, inférieur à la moyenne nationale qui est 9.2%. Le tourisme est en progression – "+5,9% de nuitées" - seuls les secteurs de la pêche et de l'agriculture "restent contrastés avec les incertitudes sur les niveaux des cours".

En matière de tourisme, Fanny Tanguy du Bureau d'Information Touristique de Bégard et Gaétane Le Bourdonnec du golf de Bégard, exposent de façon très claire, les enjeux du tourisme pour le développement du territoire et celui de Bégard. Il a été question de renfort des portes d'entrée – Guingamp/EAG, Roche-Jagu/Vapeur du Trieux, Bréhat/Paimpol/Abbaye de Beauport/Chants de marins, Vallée des Saints et Armoripark/Golf – et du travail qui est fait pour resauter ces portes d'entrées, pour développer de nouveaux modes de découverte du territoire, pour valoriser les savoir-faire et accompagner des porteurs de projets.

Sixièmes Trophées de la Vie Locale

Comme chaque année depuis 6 ans, le Crédit Agricole récompense trois associations qui œuvrent dans le domaine du caritatif ou de la sauvegarde du patrimoine. Après la présentation de chacune d'elles, Vincent Clec'h remettra un chèque, pour l'heure factice, d'un montant de 300€ et remerciera les représentants des associations de "l'engagement de chacune, que ce soit pour le patrimoine, que ce soit pour les enfants et les familles d'enfants malades ou que ce soit pour les personnes handicapées".

… Les rêves d'Emmy

La première association mise en lumière a été « Les Rêves d'Emmy », association de Caouënnec, présidée par Gwenaëlle Le Maguer, la maman d'Emmy - "petite fille de 8 ans et demi présentant un polyhandicap sévère lié à une malformation cérébrale" explique sa maman. La petite est suivie à la Maison de l'Estran (Trévou-Tréguinec). L'association, créée en octobre 2015 a pour but "de récolter des fonds pour mettre en place tous les moyens nécessaires pouvant aider Emmy à se développer le plus harmonieusement possible et plus généralement à soutenir la Maison de l'Estran et la recherche pour les enfants atteints de la pathologie génétique en lien avec des anomalies du gêne WWOX, comme Emmy". Le dossier défendu et aidé par les présents Trophées vise l'organisation d'un séjour de répit familial, en pension complète, près de Loudéac, au cours duquel les parents sont déchargés d'une partie des contraintes liées à l'enfant malade – par la présence d'une infirmière et d'une animatrice logées sur le même site – "afin de pouvoir se poser un peu, de se ressourcer, tout en restant en famille" explique la présidente [NDLR : En savoir plus ICI).

… Les Amis de la chapelle Kermaria

La seconde association est de Squiffiec. Il s'agit des « Amis de la Chapelle Kermaria », association présidée depuis 2011 par Gérard Ramakers. Comme son nom l'indique, l'association est aux petits soins sur sauvegarder "ce sanctuaire du début du XIVème siècle qui a subi bien des vicissitudes". Avec l'aide de la commune de Squiffiec, les cotisations des adhérents, les animations de l'association, les chantiers internationaux, un certain nombre de travaux ont été réalisés. Une souscription (6.000€) a été lancée pour la cloche manquante [NDLR : En savoir plus ICI et  ICI]

… Handi'Chiens

La troisième et dernière association récompensée, Handi'Chiens, fera sensation à son arrivée : la responsable locale de l'association, Christine Maugère, était accompagnée d'un magnifique petit golden retriever de 2 mois et demi, baptisé Névez et tout aussi vif que joueur et pas du tout impressionné par la présence de tous ces gens autour de lui. Il faut dire qu'il est éduqué pour cela. En effet, l'association Handi'Chiens, créée en 1989, éduque des chiens d'assistance pour personnes à mobilité réduite, mais aussi des chiens d'assistance dits « d'éveil » pour les enfants qui ont des troubles autistiques ou trisomiques et des chiens dits « d'accompagnement social » qui sont remis à des référents dans des établissements d'accueil pour personnes âgées ou d'enfants et d'adultes handicapés.

"Dans quelques jours, trois chiens vont être remis à des personnes atteintes de crises d'épilepsie non traitées par la pharmacologie", explique Christine Maugère qui ajoute : "Le chien est une aide technique ; Il ouvre des portes, des tiroirs, ramasse des objets, mais c'est aussi un soutien moral et affectif et un facteur d'insertion : on dit souvent qu'un chien cache un fauteuil".

Ces chiens demandent 2 ans de formation dont 16 mois en famille d'accueil, laquelle va être chargée de socialiser le chien, de l'éduquer à la propreté et au bon comportement de chien dans la famille et à toutes les aides techniques. Ils iront sur le lieu de travail des membres de la famille d'accueil, dans des réunions, des manifestations… "Deux cent soixante-dix-neuf (279) chiens ont été éduqués par le centre de Saint Brandan - une trentaine par an - 50% en assistance, 25% en éveil et autant en accompagnement social" énumère la présidente qui indique que l'association existe sur Bégard depuis 2008. Elle remercie au passage la mairie qui met gracieusement à disposition de l'association une salle pour les sessions de formation des familles d'accueil.

Le coût de la formation d'un chien est de 15.000€ (nourriture, frais vétérinaires, frais de formation, déplacement, stages et frais de structure…) et l'association Handi'Chiens ne vit que de dons. Elle était donc au bon endroit ce soir.

Partagez cet article