Bégard – Année 2016 difficile pour le Comité Cantonal d'Entraide

Date de l'évènement: 
Jeudi, 19 Octobre, 2017

Jeudi 19 octobre (2017), Maryvonne Le Berre a présidé l'assemblée générale du Comité Cantonal d'Entraide (CCE), en présence de la directrice Corinne Delaquaise, de Martine Painblanc, infirmière coordinatrice des soins à domicile et des membres du CCAS de Bégard, de Pédernec, de Saint-Laurent, ...

... de Kermoroc'h, de Landebaëron, de Squiffiec et de Trégonneau, autrement dit, en présence des membres du CCAS des communes de l'ex communauté de communes du Pays de Bégard. Ce fut une assemblée générale factuelle, consacrée strictement aux résultats de 2016 et volontairement placée en marge de la politique qui va sans doute conduire, à l'échéance de fin 2018, à la fusion du CCE avec le CSP(1) de Guingamp, l'association ADVESEL de Guingamp, le SAMAD(2) de Bourbriac et le SECAD(3) de Belle-Isle-en-Terre (NDLR : Voir Conseil d'Agglomération – Services d'aide à la personne : les négociations sont ouvertes !) et pour laquelle une réunion est planifiée le 30 novembre prochain.

Au sein du CCE, les activités sont réparties et suivies, quantitativement et financièrement, selon trois axes : l'aide à domicile, les soins à domicile et le portage des repas. Quatre cent dix-neuf (419) personnes ont été aidées par ces services, 318 pour l'aide à domicile, 80 par le portage des repas et 41 pour les soins à domicile. Pour satisfaire ces prestations, le CCE emploie 52 personnes ; Certaines sont à temps plein, d'autres non et il faut donc préciser que l'équivalent en temps plein de 38,67 salariés. L'aide à domicile a consommé 52.029 heures de travail, le portage des repas, 2.045 heures et les soins, 11.342 heures. Les travaux administratifs ont mobilisé 4.960 heures.

La moyenne d'âge des personnes bénéficiant de l'aide à domicile est en hausse constante : de 74,43 ans en 2003, elle est, en 2016, de 77,86 ans. Elle était de 77,39 en 2015, 76,26 ans en 2013 et 75,76 ans en 2009. Si ce sont les personnes situées dans la fourchette de 80 à 90 ans les plus demandeuses du service d'aide à domicile (132 personnes sur 318.), il faut noter que 31 autres de moins de 60 ans, bénéficient aussi de ce service. Le financement de ce service est trouvé auprès du Conseil Départemental, des caisses de retraites et des personnes aidées. Un quota d'heures est fixé, et si les caisses de retraite et les mutuelles – dont MSA et CARSAT - couvrent en 2016, 4.476 heures (pour 4.707 en 2015), c'est le Département qui prend le plus d'heures en charge – 31.368 – même s'il a réduit sa participation de près de 600h, lesquelles ont dû trouver financement auprès des personnes aidées elles-mêmes, qui prennent à leur charge 7.810 heures pour 7.210 heures en 2015. Trente-trois pour cent (33%) des interventions prennent entre 15 et 30 minutes, 23.8% nécessitent jusqu'à 45 minutes, 21,2% jusqu'à une heure. Pour les agents à domicile – ils sont 27 – les inter vacations (déplacements) ont consommé près de 4.259 heures et 96.372 km. Le résultat financier de cette activité est bénéficiaire : +1.817€, sachant que le total des recettes a été de 996.337€, dont un CA de 954.665€. L'essentiel des dépenses est logiquement pris par les salaires - 683.022€ - et les charges inhérentes : 145.793€.

Le résultat financier est tout autre en matière de soins à domicile : -28.002€, avec un total de recettes de 368.722€, dont un CA de 363.038€. En dépenses, c'est toujours les salaires qui pèsent le plus : 193.341€ et 78.714€ de charges associées. Avec 41 patients traités, soit 10.602 forfaits réalisés pour 11.352 autorisés, le service des soins à domicile peut encore prendre des personnes. Pour les personnes âgées, le forfait est de 32.44€/jour et de 31.40€/jour pour les personnes handicapées.

Quant au portage des repas, qui s'est étendu en septembre 2016, avec 20 repas de plus par jour, il permet d'apporter 60 repas par jour, en liaison chaude, moyennant trois tournées. Ainsi, en 2016, 14.904 repas – concoctés par l'EHPAD et le Ch'ti Breiz à Kemoroch -  ont été servis au prix de 11,60€ le repas jusqu'au 30 avril, puis de 11,75€ à compter du 1er mai. Le résultat 2016 se solde par un déficit de -5.490€.

-------------------------------------------------------

Notes : (1) CSP : Comité de Services à la Personne – (2) SAMAD : Service d'Aide au Maintien au Domicile – (3) SECAD : SErvice Communautaire d'Accompagnement à Domicile

Partagez cet article